Monster hunter : l’adaptation en jeu vidéo est un énorme flop

Très mal reçu par la communauté à sa sortie, Monster Hunter a su profiter de la plateforme Netflix pour se faire une place dans le cœur des fans de la Franchise. Cependant, pour ce qui est son adaptation vidéoludique, il tarde encore à convaincre.

De nos jours, dans le monde du cinéma, les adaptations d’œuvres sont récurrentes. En effet, les réalisateurs et producteurs cherchent souvent à adapter des livres, des bandes dessinées ou même des jeux vidéo pour élargir toujours plus leur public. Ces dernières années, on observe ainsi une recrudescence des adaptations de jeux vidéo sur grand écran, avec des résultats parfois mitigés comme avec Monster Hunter.

Monster Hunter : un blockbuster à succès sur Netflix

Comme beaucoup de films, Monster Hunter, réalisé par Paul W. S. Anderson en 2020 a eu droit à son équivalent dans l’univers vidéoludique. En effet, le film, qui se voulait une adaptation « libre » du célèbre jeu, n’a pas été très bien accueilli par les fans de la franchise, mais également par les critiques et les spectateurs en général. Pourtant, il semblerait que cette mauvaise réputation n’affecte pas la popularité du film sur les plateformes de streaming comme Netflix.

Le phénomène Monster Hunter : mal-aimé mais populaire

Sorti en pleine pandémie de COVID-19, Monster Hunter a dû faire face à divers obstacles pour trouver son public. De nombreux spectateurs ont regretté la faiblesse de ses personnages et l’absence d’une intrigue véritablement captivante. En gros, ça reste un titre particulièrement décevant pour les joueurs.

Cependant, malgré quelques points noirs, le film est parvenu à tirer son épingle du jeu grâce à ses effets spéciaux de haute qualité. Ces derniers ont ainsi séduit les amateurs d’action et de divertissement pur.

Contre toute attente, Monster Hunter s’est hissé parmi les films les plus regardés sur la plateforme de streaming Netflix. Il semble que ce public, moins attaché aux détails du jeu original, ait su apprécier le long-métrage pour ce qu’il est : un simple film d’action sans prétention.

La difficile transposition des univers vidéoludiques au cinéma

Le cas de Monster Hunter n’est pas isolé, et bon nombre d’adaptations cinématographiques de jeux vidéo peinent à convaincre leur public cible. Les raisons sont diverses :

  • Difficulté à retranscrire l’univers : La complexité et la richesse des univers créés dans ces jeux peuvent être difficiles à adapter en seulement deux heures de film.
  • Une expérience interactive : Contrairement à un livre ou une bande dessinée, un jeu vidéo est un médium interactif où le joueur participe activement à l’aventure. Cette dimension peut être difficile à retransmettre dans un film linéaire non interactif.
  • Des attentes élevées : Les fans des franchises vidéoludiques attendent souvent beaucoup de ces adaptations, et ont des critères précis quant à la fidélité au jeu original. Cela peut compliquer la tâche des réalisateurs et scénaristes, tiraillés entre les exigences des fans et la nécessité de proposer quelque chose d’accessible aux néophytes.

Des exceptions qui confirment la règle

Toutefois, il existe également des adaptations réussies et appréciées par les amateurs du jeu et le grand public. On peut citer notamment :

Detective Pikachu (2019) : Adaptation du jeu vidéo du même nom, ce long-métrage mêlant prises de vues réelles et animation a été très bien reçu. Son univers cohérent et ses personnages attachants ont su séduire les fans de Pokémon et les spectateurs non-initiés.

Sonic the Hedgehog (2020) : Malgré une première bande-annonce controversée à cause du design peu convaincant du hérisson bleu, le film a finalement ravi les fans grâce à une histoire simple, mais efficace, fidèle au jeu.

Laisser un commentaire